L'impact de la pandémie sur les directions juridiques

Une étude conduite par le cabinet Day One en 2020 met en lumière les enseignements à tirer de la crise mondiale, du point de vue des directions juridiques.

50 directeurs-trices juridiques ont partagé leur ressenti et les expériences vécues pendant la première partie de la crise.

Voici les 3 principales leçons à retenir :


Une légitimité renforcée

La crise a consolidé le rôle et la légitimité des directions juridiques au sein de l'entreprise, désormais en contact permanent avec les directions générales et sollicitées pour la prise de décisions en amont.


Des équipes efficaces et réactives

Les équipes juridiques ont réussi à s’adapter rapidement à leurs nouvelles conditions de travail à distance, et ont de ce fait continué à produire un travail de qualité et communiqué efficacement avec le reste de l’entreprise. La mise en place de plusieurs jours de télétravail par semaine devrait même se généraliser après la sortie de crise, car des études récentes ont montré que ce mode de travail améliore à la fois la productivité des employés, et leur bien-être personnel.


Une prise de conscience en faveur du digital

Au-delà du télétravail, une prise de conscience collective s’est opérée quant à la digitalisation des processus et des outils de travail. L’utilisation régulière de la signature électronique, d’un VPN, de système de visio-conférences a démontré l’impact positif du digital sur la productivité, et devrait accélérer les projets de transformation numérique dans un secteur juridique légèrement en retard à ce niveau.