Les règles de la traduction certifiée

La traduction certifiée, de par son caractère officiel, doit respecter certaines règles pour être reconnue conforme :


1. Un caractère confidentiel

Le document source peut contenir des informations hautement sensibles, soumises à la confidentialité. Les chefs de projets, les traducteurs et toutes les autres parties prenantes sont alors tenus d’utiliser des outils sécurisés, garantissant la totale confidentialité dans les échanges et le dépôt des documents. Chez Legal 230, nous avons à cœur de ne pas rompre la chaîne de confidentialité, et mettons à la disposition de nos clients notre portail sécurisé Tier 3.

L’expert traducteur assermenté ne doit également pas partager le document à d’autres contacts.


2. La responsabilité et l’éthique du traducteur

L’expert traducteur est tenu d’accomplir son travail de traduction personnellement, sans avoir recours à l’aide d’un autre traducteur. Comme mentionné au paragraphe précédent, le partage de la tâche entre plusieurs traducteur pose également des problèmes au niveau de la confidentialité et de la qualité du rendu final.

De même, le traducteur assermenté est tenu de n’apposer son tampon et sa signature que sur des pages effectivement traduites par ses soins. La signature de pages vierges est contraire à la loi et à l’éthique. Sa seule et entière responsabilité sera engagée dans l’entièreté du processus de traduction.

Enfin, et c’est parfois étonnant, le traducteur assermenté étant tenu de reproduire et traduire fidèlement le contenu du document dans sa traduction, les erreurs, fautes de frappe ou coquilles doivent elles aussi figurer sans être corrigées.


3. Un expert indépendant

Il est important que le traducteur assermenté exerce en tant que professionnel indépendant, et ne soit pas salarié dans l’entreprise qui le sollicite pour des missions de traduction. L’existence d’un lien de subordination est contraire aux règles de déontologie. Le traducteur a aussi pour devoir de ne pas être influencé dans sa mission, de ne pas modifier à la demande la traduction réalisée, et donc de rester totalement impartial dans son exercice.

Tout traducteur assermenté doit être nommé expert près une cour d’Appel française pour que le document soit reconnu par les autorités françaises. Il est à noter que quelle que soit la Cour d’Appel près de laquelle il est expert, ses traductions sont valables sur tout le territoire français. Un document devant être produit devant un tribunal à Paris peut avoir été certifié par un traducteur expert près la Cour d’Appel de Caen ou de Douai par exemple.

Les traducteurs assermentés Legal 230 réalisent la traduction de vos documents juridiques dans le respect de ces règles, et garantissent un résultat conforme, certifié et de haute qualité.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 01 84 80 21 20 ou par mail à contact@legal230.com. Notre équipe d’experts se fera un plaisir de répondre à vos demandes !